Skip to end of metadata
Go to start of metadata

A faire : les liens vers les pages précises de doc générée C# (5 classes).

 

Préalable

Avoir initialisé l'ORM. Voir Comment initialiser l'ORM ?

Une API de haut niveau ?

Pour utiliser l'API de haut niveau, nous avons mis en place une syntaxe la plus simple possible.

En effet, nous utilisons des templates qui sont des commandes SQL comportant des placeholders. Nous utilisons la syntaxe SQL paramétré pour gérer les paramètres ADO.NET.

Une fois les placeholders remplacés et les paramètres ADO.NET positionnés, nous appelons ADO.NET.

Continuer vers la page Règles d'écriture des templates SQL

Pour aller plus loin, lire Intérêt de l'ORM en tant que surcouche à ADO.NET.

Lire aussi : Comment utiliser l'API de bas niveau ?

Comment utiliser l'API ?

Les commands SQL de type SELECTUPDATEINSERTDELETE ont chacune leur classe dédiée dans l'espace de noms OsamesMicroOrm.DbToolsDbToolsSelectsDbToolsUpdatesDbToolsInsertsDbToolsDeletes.

Ce sont des classes/méthodes statiques. Les paramètres sont plus ou moins toujours les mêmes :

  • Nom du template SQL à utiliser.
  • Instance d'une classe C# que l'application dédie aux données (voir l'interface IDatabaseObjectEntity) dont les propriétés donnent accès aux données que nous souhaitons échanger avec la base de données. Ou alors seulement le type de cette classe dans le cas du SELECT.
  • Le cas échéant, indications des propriétés (à lire, mettre à jour, insérer) du database object entity.
  • Informations pour la partie WHERE de la requête SQL (représentation des paramètres ADO.NET, valeurs de ces paramètres).
  • Une transaction optionnelle. Voir Une transaction, s'il vous plaît ?

Guides de référence

 

  • No labels